THÈSE DE DOCTORAT Miguel SIERRA RUBI0 30 septembre 2016 – Université Paris-Diderot

REMARQUES SUR LA THÈSE DE MIGUEL SIERRA RUBIO POUR OBTENIR LE TITRE DE DOCTEUR EN PSYCHOPATOLOGIE ET PSYCHANALYSE — Université Paris Diderot (Paris 7)

Prof. Néstor A. Braunstein

“Les contributions de Freud et Lacan à la théorie des structures cliniques.

Des fondements généalogiques aux débats en psychopathologie”.

J’ai commencé mon intervention avec ces mots:

Nous avons devant nos yeux un étude importante et très bien documentée qui répond bien à l’attente que suscite le titre. J’aimerais que cette thèse soit publiée en forme de livre et qu’elle soit amplement discutée par les psychanalystes de toutes les écuries. J’en dirai plus, ce texte mérite une étude minutieuse et un échange de vue approfondi sur un thème essentiel pour notre théorie psychanalytique, une discussion qui peut être également décisive pour notre pratique. Il faut commencer par souligner le nombre et l’adéquation des références bibliographiques et l’examen qui va en s’approfondissant, des enjeux philologiques, historiques, doctrinaux, pratiques et même politiques…  J’ai suivi et contrôlé une haute proportion des nombreuses citations de Freud et de Lacan qui parsèment les différents chapitres, ainsi que le développement organisé de ses parties. J’ai admiré la clarté de tous ces exposés, l’apparente exhaustivité des références et j’ai pu apprendre beaucoup de tous ces écrits. Je peux recommander avec enthousiasme à quiconque une lecture soigneuse et avertie de ce livre exceptionnel, un livre, je le redis, plutôt qu’une simple thèse…

Après ces éloges, pourtant, je dois établir mes réserves conceptuelles qui ne font que renforcer cette recommandation préalable. J’irai pas a pas, lettre à lettre, du a au z, et, en raison du temps qui m’est accordé, j’ ai le devoir d’être plus succinct que j’aurais voulu.

Je passe sur les objections formulées et le long debat qui a suivi avec la participation des autres membres du jury: Prof. Paul-Laurent Assoun (président) Prof. François Sauvagnat (directeur du doctorat et de la thèse en question), Professeur Jean-Claude Maleval, Prof. Houari Maïdi et Prof. Sidi Askofaré.

Le résultat final a été l’approbation de la thèse à l’unanimité des voix et avec félicitations au thèsard.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *